Des débuts peu glorieux ...

Aller en bas

Des débuts peu glorieux ...

Message  ghrimgohr le Lun 4 Juil - 13:59

Voila c'est une courte nouvelle qui raconte le premier combat de Ghrimgohr.


Le regard perdu dans les flammes de l'âtre de l'auberge, Ghrimgohr se rappelait avec émoi son tout premier combat, bien que son adversaire n'ait été qu'un loup. Tout était encore très clair dans son souvenir car, bien qu'il ait bu a peu près autant de bières qu'il pouvait au cours de ses aventures, il avait pour lui une excellente mémoire.

Il venait d'avoir son premier fusil, une arme sans doute fabriquée dans les forges de Kharanos, mais qui s'avérait d'excellente facture, notamment au niveau du mécanisme de la gâchette, qui répondait assez aisément. Il allait s'éloigner du campement près de Courbenclume, quand Sten Rudebras lui proposa sont premier « vrai » travail. Bien sûr il avait déjà prété ses bras contre quelques pièces de cuivres, notamment lors de l'édification du campement de Grelin Whitebeard près de la grotte des trolls, mais le travail qu'on lui proposait la n'avait strictement rien a voir.

Sten lui tendit une hache qui semblait aussi vieille que les rides de Grelin, et, derrière le mince filet de vapeur sortant de sa bouche a cause du froid, il dit :
« Ah, c'est que vous m'avez l'air solide ! Vous pourrez peut-être m'aider pour un détail ou deux. Je ne trouve guère d'aide ici, sauf auprès d'apprentis sans expérience, et ils ont d'autres chats à fouetter. »

Ghrimgohr pensa que c'était l'unique occasion qu'il aurait dans sa vie de devenir enfin le nain qu'il rêvait d'être, c'est à dire un grand chasseur. Il hocha aussitôt la tête en disant être à la hauteur. Sten parut satisfait.

« Qu'est ce que c'est ? On dirait que vous avez besoin de quelque chose pour tenir chaud aux mains non ? Je vais vous dire ce qui vous serait utile : une paire de jolis gants bien chauds. Et comme je suis une âme charitable, je vous les fournirai. A une condition, cependant. J'ai besoin de viande de loup. Arrangement équitable n'est-ce pas ? Vous m'apportez de la viande et je m'assure qu'on ne sera pas obligé de vous amputer d'un ou deux doigts gelés. Qu'est ce que vous en dites ? »

Ghrimgohr était aux anges, bien qu'il ne le laissa pas paraître, comme le voulait le code chez les nains. Enfin on lui confiait une vraie mission, et il aurait droit a une récompense.

Il prit donc la hache que lui tendait le jeune Sten et se dirigea vers le centre de la vallée des Frigères, ou il était bien connu que les loups chassaient la journée. Il marcha vers le sud environ une heure pour arriver a la vallée. Arrivé en bas d'une petite colline recouverte de neige, les yeux peu entrainés du nain descellèrent un loup plutôt jeune qui farfouillait dans la neige, sans doute sur la piste d'un lapin. Doucement, le jeune chasseur se déplaca le long de la colline pour se placer face au vent et à la bête. Il saisit son fusil et le pointa vers sa proie tout en remplissant le cuivre du fusil de poudre a canon. Il bloqua son souffle et pressa sur la gachette. Touché ! La balle de pierre était allée se loger dans le flanc de l'animal, un peu au dessus de la patte arrière. Après un court glapissement, le loup tourna les yeux vers Ghrimgohr et commença presque aussitôt a courir. Avec un sang froid qui ne devait jamais le quitter, le nain empoigna sa hache pour se préparer au corps a corps, imminent. Malgré son jeune âge, le loup fit un bond fantastique et réussi a érafler la joue de Ghrimgohr, qui répliqué par un coup de hache parfaitement calé entre les deux yeux féroce de l'animal.

La bête s'effondra lentement, sans un bruit, hormis celui du poids du cadavre sur la neige. Ses yeux se fermèrent. Ghrimgohr essuya alors le sang sur sa joue en pestant contre les loups. Il avait réussi. Il dépeça alors l'animal pour en extraire deux filets de viande de belle taille et les plaça dans son sac, avec un peu de neige.

Evoquer cet épisode du passé arracha a Ghrimgohr une petite larme. « Quelle belle époque que celle ou un loup constitue un adversaire redoutable », se dit il, en caressant doucement la cicatrice sur sa joue, témoin de la naissance d'un héros.

ghrimgohr

Messages : 11
Date d'inscription : 27/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum